RECOMMANDÉ PAR LES PROFESSIONNELS

les témoignages

Accueil  /  Témoignages  /

Roelof, viticulteur en Bourgogne

« Je vois que ma vigne est heureuse »

Roelof est viticulteur depuis 2009 dans le Mercurey en Bourgogne ; il a racheté en 2006 le Domaine de la Monette, laissé à l’abandon. Petit à petit, il a repris des vignes oubliées pour produire aujourd’hui des vins bio de qualité, reconnus par les guides spécialisés. L’exploitation de Roelof représente 11 hectares de vignes BIO. Le domaine n’a pas eu de production de 1995 à 2009 et avait plusieurs parcelles malades. Ce sont les effets de l’éco-fertilisant BACTÉRIOSOL sur le domaine viticole de ses collègues qui ont incité Roelof à l’utiliser.

Les vignerons du coin n’avaient jamais vu ça !

“D’abord sur une vigne de 4 hectares que je venais d’acheter en 2017 à un vieux vigneron. Le raisin n’ayant pas été récolté en 2016, ce n’était que des broussailles. Sur une partie de 35 ares (3 500 m2), il n’y avait plus de matières organiques et la vigne ne donnait rien, semblait malade.  Sur une autre partie d’1,40 hectare, il y avait tout dans le sol dans de bonnes proportions mais ça ne poussait pas. Nous avons mis BACTÉRIOSOL fin 2017 et en 2019, ça a explosé ; les vignerons du coin n’avaient jamais vu ça. Avec BACTÉRIOSOL, cette vigne est repartie au-delà de toutes nos espérances.

Nous avons sorti de super vins 

En 2018, les pieds de vigne étaient plus robustes, plus longs, présentaient des feuilles plus jolies et plus épaisses. Cette année-là, nous avons fait + 15 % de production et en 2019, nous sommes passés à + 50 %. En 2020, nous avons sorti de super vins !

Nous avons fait des essais sur une autre parcelle de terre très légère et peu épaisse, puisqu’à 80 cm de profondeur on tombe sur la roche-mère. Ça fait de grosses dalles sans fissures et la vigne n’a pas d’eau. Nous sortons de 3 sécheresses successives et l’idée est d’apporter de la matière organique pour faire éponge. Avec BACTÉRIOSOL, la terre s’est aérée, l’eau s’infiltre beaucoup mieux et je n’ai plus de problèmes d’humidité dans la vigne. 

raisin-rouge

Une amélioration du vin au niveau du goût et de leur intensité

En quelques années, nous sommes passés d’un vin maigre à un grand vin. Avec BACTÉRIOSOL, ça semble aller encore plus vite. Cette fois nous avons la quantité et la qualité. En étant en bio et en BACTÉRIOSOL, je note une amélioration de mes vins au niveau du goût et de leur intensité. C’est plein, c’est fruité, il y a tout ce qu’il faut dans ce vin, comme si nous avions trouvé une sorte d’harmonie. Ça me rassure d’entendre des anciens me dire que je fais le mercurey d’antan, avec de la mâche sans être rustique. C’est un beau compliment.  

Je vois que ma vigne est heureuse.

Et il y a des signes qui me disent que mes vignes vont être moins sensibles aux maladies. J’ai racheté en 2017 une vigne en très mauvais état qui était très sensible au mildiou. Je constate déjà une évolution. 

Je vois que ma vigne est heureuse. En quantité, nous sommes bien et ça mûrit, ça va au bout. J’attends du BACTÉRIOSOL qu’il fasse que mes vignes résistent aux intempéries extrêmes, que ce soit gros orages ou grandes sécheresses. Je crois que j’ai la clé pour mieux résister à ces agressions.”

 

– Témoignage recueilli par un journaliste indépendant en 2021

roelof-viticulteur

Roelof applique l’éco-fertilisant BACTÉRIOSOL sur son domaine viticole pour apporter une fertilisation naturelles de ses ceps de vigne.

● Des vignes plus robustes
● Meilleure résistance aux maladies
● Plus grande résistance aux aléas climatiques
● Donne plus de goût
● Un équilibre s’est fait dans le sol
● Une terre aérée 
●Un meilleur rendement
● Une meilleure qualité

SOBAC, nous sommes engagés :

Tous les produits SOBAC sont naturels, utilisables en agriculture biologique* et fabriqués en France. Très simple d’utilisation, ils seront les outils de la réussite de votre jardin dans le respect des sols, des plantes, de la biodiversité et de l’environnement.


* Produit Utilisable en Agriculture Biologique, conformément aux règlements CE numéro 834/2007, 889/2008 et UE numéro 2018/848 sur l’agriculture biologique.